Présentation de l’arnica

Présentation de l’arnica

Petite plante aux fleurs jaunes, le genre Arnica fait partie de la famille des Asteraceae et regroupe une trentaine d’espèces différentes. Les deux espèces les plus utilisées en phytothérapie sont Arnica montana et Arnica chamissonis.

Historiquement, l’espèce la plus utilisée était Arnica montana mais, victime de son succès, elle s’est énormément raréfiée et fait aujourd’hui partie des espèces de plantes protégées. On assiste depuis au développement de l’espèce chamissonis, plus facile à cultiver et à qui l’on attribue les mêmes propriétés thérapeutiques que l’espèce montana.

L’arnica est une plante qui pousse en altitude (entre 800 et 2 400 m) sur un sol acide. Les espèces montana et chamissonis poussent toutes deux dans les régions montagneuses d’Europe centrale. La récolte se fait pendant la période de fleuraison (entre les mois de juin et août).

Réparateur cutané, l’arnica permet d’apaiser, de réparer la peau et de l’aider à retrouver une apparence normale.

Fiche pratique :

  • Nom latin: plusieurs espèces : Arnica montana L., Arnica chamissonis Less.
  • Nom commun: Arnica, Tabac des Vosges, Herbe-aux-chutes
  • Famille: Asteraceae
  • Partie utilisée: fleur jaune dégageant une odeur aromatique
  • Substances actives: lactones sesquiterpéniques (hélénaline, dihydrohélénaline) et flavonoïdes (glycosides de spinacétine, hispiduline)